Oiseaux

Malachite dit le martin pêcheur huppé, Gambie

Malachite dit le martin pêcheur huppé, Gambie

Oiseau Malachite de Gambie, dit le martin pêcheur huppé (en latin, corythornis cristatus) mesure une dizaine de centimètres et ne pèse pas plus de 20g. Il fait partie de la famille des Alcédinidés (famille de martin pêcheurs). Il est issu de l’ordre des Coraciiformes ; 6 espèces la composent : les martins pêcheurs (alcédinidés), les brachyptérolles (brachyptéraciidés), les rolliers (coraciidés), les guêpiers (méropidés), les momots (momotidés) et les todiers (todidés). Cela fait beaucoup de termes scientifiques pour désigner en réalité des oiseaux qui ressemblent à des corbeaux ! (Corax en grec veut dire corbeau, donc forme de corbeau au sens strict du terme).Il est facilement identifiable grâce à sa nuque et son dos bleu brillant et du mélange noire et bleu sur le sommet du crâne. On le retrouve sur les palétuviers de Gambie mais aussi dans les marais, mangroves, sablières et étangs. On peut l’observer dans toute l’Afrique Subsaharienne excepté en Somalie, au Kenya, Botswana et Namibie. Il a un comportement très … (voir la suite)

 

Perroquet gris, Congo (RDC)

Perroquet gris, Congo (RDC)

Le perroquet gris du Congo, dit le perroquet jaco (nom latin, psittacus erithacus) est membre de la famille des psittacidés : ce n’est pas le psy pour l’oiseau 😉 mais c’est un terme qui regroupe près de 366 espèces de perroquets, perruches, palettes etc… Il évolue uniquement en forêt humide, vous pourrez donc l’observez sur la zone équatoriale de l’Afrique, à savoir de la Guinée Equatoriale, à l’Angola en passant par le Gabon et les deux Congo.Il pèse en moyenne 450g et mesure près de 40 cm. On peut facilement le reconnaître par sa teinte grisâtre corporelle et des yeux entourés d’un blanc vif jusqu’au bec. Ce perroquet est très bruyant (ou communicatif, tout dépend de quel point de vue on se place) : il émet beaucoup de sons perçants, hurle parfois mais peut surtout imiter de nombreux animaux. Il paraît même que le perroquet gris peut imiter la vocalise humaine… Mythe ou réalité ? (voir la suite)

 

Guêpier, Ouganda

Guêpier, Ouganda

Guêpier d’Ouganda, dit le guêpier à gorge rouge (le merops bulocki), de l’ordre des coraciiformes (ressemblant à un corbeau) et issue de la famille des méropidés. Sa taille est environ de 22 cm et pèse en moyenne 25g. Il tient son nom de sa gorge écarlate et est facilement identifiable par son corps jaunâtre, des ailes et une queue vertes (comme son front et le tour de ses yeux) et du bleu sur le bas du corps. Si vous recherchiez un oiseau arc-en-ciel, le voici ! On le retrouve de l’Afrique de l’Ouest à l’ Ethiopie. Il fréquente les savanes à proximité des coins d’eau (berges, étangs, ruisseaux, rivières, fleuves etc…). Ils vivent en plaine sauf en Ethiopie (à l’Ouest) et au Nigéria (au Centre) où le relief est au dessus de 1000m d’altitude. Le merops bulocki que vous apercevez en photo est un merops bulacki frenatus (issu du Soudan, Ethiopie, Ouganda, et RDC (République Démocratique du Congo). Les merops bulocki « de base » sont du Sénégal jusqu’au Rwanda/Burundi. Côté reproduction, cet oiseau a un comportement très intéressant et très particulier : les couples qui se reproduisent sont accompagnés… (voir la suite)

 

Bateleur, Botswana

Bateleur, Botswana

L’oiseau bateleur des savanes ou terathopius ecaudatus, est un rapace que l’on retrouve au Botswana. Il fait partie de la famille des accipitridés (rapaces diurnes). Il peut vivre jusqu’à 25 ans, pèse en moyenne 2kg et mesure 70cm. Il réside dans les grandes plaines du Botswana mais on peut l’observer également à plus de 4000m d’altitude et peut voler jusqu’à 80 km/h ! La femelle est plus grande que le mâle (de peu), et on la reconnaît par sa teinte grisâtre au niveau des épaules. L’intérieur des ailes est noir et blanc et une bordure étroite noire bien plus large que chez le mâle. C’est un sérieux prédateur. C’est un superbe spécimen qui séduit sa partenaire (voire ses partenaires) en effectuant des parades nuptiales spectaculaires : vols piqués et autres figures acrobatiques sont de mises. Quand le bateleur fait la cour, cela se voit : c’est un beau ballet aérien ! Il gonfle ses … (voir la suite)