Mémoires

Mausolée Habib Bourguiba à Monastir, Tunisie

Mausolée Habib Bourguiba à Monastir, Tunisie

Etape incontournable (must see) lors d’un séjour à Monastir, le mausolée d’Habib Bourguiba est situé sur la côte tunisienne, à l’ouest. Habib Bourguiba a été le premier président tunisien et il est à la Tunisie et ce qu’Houphouët Boigny est à la Côte d’Ivoire : le père de l’Indépendance du pays. Habib Bourguiba était précurseur par ses idées avant-gardistes : il défendait l’égalité hommes-femmes (eh oui, contrairement à ce que beaucoup de média nous communique, l’islam et l’égalité des sexes vont parfois de paire !) tout comme Thomas Sankara en Haute Volta, actuel Burkina Faso (Terres des Hommes Intègres). D’ailleurs, une inscription, en arabe, est visible sur la porte principale qui se traduit comme suit : « Combattant suprême, bâtisseur de la Tunisie moderne et libérateur de la femme ». Ce mausolée a été construit en 1963, et toute la famille Bourguiba (frères, parents) y repose. On y trouve un petit… (voir la suite)

 

Mémorial de Guerre à Massawa, Erythrée

Mémorial de Guerre à Massawa, Erythrée

Le Mémorial de guerre à Massawa, en Erythrée témoigne de la guerre d’indépendance qui a longtemps déchiré le pays avec son ennemi voisin, frère ennemi de longue date : l’Ethiopie. A l’origine, l’Erythrée et l’Ethiopie ne formaient qu’un seul et même pays, l’ethnie majoritaire érythréenne étant les afars, ces derniers ont cherché à se défaire de l’emprise des éthiopiens (on retrouve aussi l’ethnie Afars en Ethiopie, dans le Nord Est, notamment dans la région d’Axoum). Les 2 pays se sont livrés une guerre très longue et très marquée (pendant plus de 30 ans), suivi de cinq à six années de guerre civile après l’indépendance de l’Erythrée. L’Ethiopie elle, voulait garder l’Erythrée sous son joug, notamment pour son accès maritime et à sa proximité avec le Yémen, et le Moyen Orient de façon générale (Aujourd’hui, les marchandises passent par … (voir la suite)

 

Mausolée d'Aga Khan à Assouan, Egypte

Mausolée d’Aga Khan à Assouan, Egypte

Le mausolée Aga Khan, à Assouan en Egypte, est situé en bordure du Nil et a été construit à la demande de l’épouse de Mohammed Chah Aga Khan III (la Begum), décédée en 2000. Assouan est situé à 850 km de la capitale Le Caire, et compte aujourd’hui plus de 250 000 habitants. C’est un lieu qui mérite un détour, tant par son histoire que sa vue exceptionnelle sur le Nil et les îles. Aga Khan III a succédé à son père Aga Khan II à l’âge de 8 ans, et était passionnée de courses hippiques (il a d’ailleurs participé à plusieurs concours et remporté quelques trophées internationaux). Aga Khan III, chef spirituel des ismaéliens (membres d’un courant minoritaire de l’islam chiite), natif de la région, aimait se rendre régulièrement à Assouan. Après sa mort en 1957, sa femme a surveillé chaque étape de la construction du mausolée pendant plus près d’un an et demi. On peut rejoindre le monastère Saint Siméon depuis… (voir la suite)