Langues d’Afrique

 

Issues des peuples et tribus, les langues d’Afrique ont perduré à travers les siècles, et ce en fonction des différentes incursions européennes, asiatiques et américaines sur ces terres. Bien qu’un métissage ait eu lieu, certaines langues européennes sont devenues les langues les plus usitées en Afrique (le Français, l’Anglais et le Portugais), mais une grande majorité des peuples parle au minimum deux langues, la langue de l’ancien colonisateur ainsi que la langue ou dialecte régional (parfois en sus d’une langue supplémentaire). Si vous êtes friands d’Afrique, vous êtes au bon endroit! Selon votre lieu d’habitation, il existe des instituts ou associations proposant des cours de langues africaines.

 

langues d'afrique

Mali

Le Bambara, Mali 

Le Bambara est une des langues les plus utilisées au Mali. Le Bamanakan est proche, sur le plan phonétique et/ou grammatical du Malinké, Mandinda ou encore du Dioula, autres langues parlées au Mali, mais aussi en Côte d’Ivoire, Guinée ou bien au Burkina Faso. Une dizaine de millions de personnes parle le Bambara dans toute l’Afrique de l’Ouest. Plus d’une dizaine de dialectes est directement dérivée du Bambara, en fonction des régions, tout comme les patois suisses ou français. Le Bambara est un dérivé de la langue Mandingue (groupe de langues parlées en Afrique Occidentale).

La prononciation des mots ainsi que la tonalité (comme en japonais par exemple) est très importante sur la signification des mots. La signification d’un seul mot diffère selon sa prononciation. Le ton employé pour parler le Bambara est donc crucial pour bien se faire comprendre!

Il existe un dictionnaire lexique français – bambara en ligne, appelé le Bamadaba.

Apprendre le bambara en France est possible, notamment à l’INALCO ou encore à l’Association Afrilangues dans le 20ème arrondissement de Paris. Un organisme dénommé Adiscos Formations, propose des formations et cours de Bambara partout en France, un apprentissage sur mesure pour un usage professionnel par secteur ou domaine d’activité.